Dépister et traiter au bon moment

1er dépistage : entre 7 et 8 ans

L’American Dental Association et la plupart des groupements européens d’orthodontie préconisent une visite de dépistage systématique entre 7 et 8 ans, avant l’arrivée de toutes les dents définitives.

 

Cette consultation permet de dépister d’éventuels troubles de croissance de la mâchoire et des dents ou d’éventuels problèmes fonctionnels (déglutition, phonation et respiration) ou ceux liés à de mauvaises habitudes (succion du pouce, dents en avant, béance) qui doivent être traités le plus tôt possible avant qu’ils ne s’installent durablement.

Cela permet de les corriger avec des moyens simples et légers (appareil d’interception) en profitant de la croissance osseuse de l’enfant.

2nd dépistage entre 9 et 10 ans

Cette consultation permet de contrôler l’évolution des dents définitives et de commencer à traiter rapidement et facilement des problèmes comme les «inclusions» (dent définitive coincée dans l’os et qui ne fait pas tomber la dent de lait) ou tout autre trouble de développement des mâchoires.

 

3ème dépistage entre 10 et 13 ans

Théoriquement, un premier appareil d’interception entre 7 et 10 ans a rééquilibré, si nécessaire, les proportions de la mâchoire.

La visite entre 10 et 13 ans permet d’organiser le traitement principal lorsque les dents définitives sont toutes présentes.

Il est primordial de commencer le traitement principal au bon moment. Si les dents définitives ne sont pas encore sorties le traitement sera plus long.

Si le traitement débute trop tard par rapport à la croissance osseuse, le traitement sera plus long et plus lourd, et donc mal toléré au bout d’un certain temps par l’adolescent.