L'orthodontie à l'âge adulte : préserver ses dents, sa santé bucco-dentaire et articulaire

Que ce soit à l’âge adulte ou dès l’enfance, les dents peuvent avoir une mauvaise position pour diverses raisons telles l’hérédité, la forme des dents, un trouble de croissance ou une habitude déformante comme une mauvaise position de la langue ou la succion du pouce pendant l’enfance.

Vers la quarantaine on observe de légers mouvements des dents vers l’avant même chez les adultes appareillés pendant l’enfance. Ces mouvements naturels peuvent provoquer de véritables désordres dans l’alignement des dents.

Egalement, l’apparition de dents de sagesse qui va pousser les dents vers l’avant, ou la perte d’une dent qui va créer de l’espace, finissent par dégrader  l’apparence du sourire.

Si ces désordres dans l’alignement des dents à première vue ne compromettent que l’esthétique du sourire, ils risquent d’altérer à terme les fonctions essentielles de la bouche, la conservation des dents, la santé des gencives et l’articulation des mâchoires.

Et les déséquilibres dans la position des dents et de la mâchoire ne font que s’aggraver avec le temps.

L’objectif d’un traitement d’orthodontie est en effet de corriger les mauvaises positions des mâchoires et des dents dans un but aussi bien esthétique que fonctionnel.

Les dents ayant toujours la capacité à se déplacer, l’orthodontie se pratique à tout âge en utilisant différentes techniques d’appareils avec bagues ou amovibles, visibles ou invisibles, (techniques Invisalign ou linguale) selon le cas et les préoccupations esthétiques de chacun.

En résumé : en cas de perte de dent, de modifications dans l’alignement des dents, de chevauchement des dents les unes sur les autres, de mauvaise « occlusion » (emboîtement des mâchoires l’une par rapport à l’autre), de douleurs articulaires des mâchoires, il est souhaitable de consulter un orthodontiste qui traite les adultes.